top of page
  • Gobert J-M

Le deuil blanc ou la présence de l’absence

Comment continuer à entrer en relation quand la personnalité d’un être cher est mise à mal par la maladie et que la présence affective n’est plus la même ? Peut-on faire le deuil d’une relation quand la personne est encore bien vivante ? Les Pompes Funèbres Gobert à Frameries lèvent le voile sur le phénomène de deuil blanc bien connu des proches de personnes atteintes d’une maladie neurodégénérative et vous expliquent comment y faire face.

deuil blanc mons

Qu’est-ce que le deuil blanc ?

Le deuil blanc fait référence à la souffrance ressentie face à une personne toujours en vie, mais qui perd peu à peu ses capacités cognitives à cause d’une maladie dégénérative comme Alzheimer, Parkinson ou des problèmes de démence.


L’être aimé est toujours là physiquement, mais ce n’est plus la même personne. C’est alors tout le lien qui se trouve chamboulé et qu’il faut repenser. Le deuil de l’ancienne relation est inévitable. Comme pour un deuil classique, il faut accepter la perte et s’autoriser à voir la personne qu’on aime non plus pour ce qu’elle a été, mais pour ce qu’elle est aujourd’hui.


Tous les proches de personnes atteintes de maladie neurodégénérative passent par ce processus de deuil blanc qui partage de nombreuses similitudes avec les 5 étapes du deuil d’Elisabeth Kübler-Ross : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation.



Comment faire face au deuil blanc et l’accueillir pleinement ?

Le deuil blanc est un deuil sans décès d’où sa complexité et son ambivalence. L’être aimé n’a pas disparu, mais le lien qui l’unit à son entourage est profondément transformé. Il faut accepter de le perdre pour le retrouver d’une manière différente.


Il est tout à fait normal de passer par des vagues d’émotions contradictoires : tristesse, colère, désespoir, culpabilité s’alternent sans ordre précis. Dans le cœur, ce sont les montagnes russes. On parle de deuil intuitif. Laissez sortir vos émotions et accueillez-les pour ce qu’elles sont, sans jugement. Si vous avez besoin de parler, tournez-vous vers une personne de confiance, un groupe de parole ou faites appel à un thérapeute. Échanger sur votre vécu, mettre du sens sur ce qui vous traverse, vous sentir soutenu est souvent le premier pas sur le chemin du deuil.


Si au contraire vous n’avez pas envie de vous épancher, mais que vous ressentez beaucoup d’agitation ou de l’anxiété, vous expérimentez sans doute ce qu’on appelle un deuil instrumental. C’est aussi tout à fait naturel. Face à la perte, en fonction de notre histoire et de notre expérience de vie, nous réagissons tous de manière différente.


Le deuil blanc propose de vivre une nouvelle vie aux côtés d’un proche qu’on connait bien, mais qui n’est plus tout à fait le même à cause de la maladie. Il faut alors trouver une nouvelle manière d’entrer en relation et faire le deuil de ce qui a été. Les Pompes Funèbres Gobert à Frameries sont à vos côtés durant les moments difficiles de perte ou qui entourent le décès d’un proche. Contactez-nous !

11 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page